Blog

Entretien avec Rolf Watter

Le professeur Rolf Watter est associé dans l’un des cabinets d’avocats d’affaires suisses les plus réputés et est également président du conseil d’administration de PostFinance SA depuis 2013. Il siège également à d’autres conseils d’administration bien connus. Nous avons rencontré M. Watter pour une interview.

 

Cher M. Watter, merci beaucoup d’avoir pris le temps de nous accorder une interview. COVID-19 a changé notre vie quotidienne. Quelles implications ressentez-vous dans votre travail quotidien au sein du cabinet d’avocats ?

Presque tout le personnel du cabinet, y compris moi-même, travaille en home office. Nous avons également changé notre façon de communiquer avec les employés et les clients, et toutes les réunions se déroulent désormais par voie numérique. Je suis heureux que notre entreprise ait pu construire les infrastructures nécessaires avant la crise et que nous puissions maintenant bénéficier de celles-ci.

Changement de sujet. Vous avez toujours aidé Approovd : que ce soit en nous fournissant des conseils ou encore votre soutien depuis les premiers jours. Qu’est-ce qui vous a poussé à faire cela ?

Le marché des services juridiques est une industrie plutôt conservatrice, et pas seulement en Suisse. Toutefois, comme toutes les autres industries, le marché légal est aussi fortement touché par l’évolution technologique. Cela ouvre de nombreuses possibilités pour la profession, mais aussi pour l’investissement dans de nouveaux services. En outre, mon intérêt personnel pour LegalTech et la question connexe de savoir à quoi ressembleront les services juridiques de l’avenir joue un rôle important. Approovd m’a donné l’occasion, très tôt, de contribuer à façonner l’avenir de l’industrie.

Comment contribuez-vous personnellement à ce que votre savoir-faire approfondi soit intégré dans l’automatisation de nos documents juridiques ?

La procédure est toujours la suivante : Approovd produit un modèle de haute qualité, par exemple un modèle pour le procès-verbal d’une assemblée générale ordinaire. Je l’approuve ensuite personnellement et le révise si nécessaire. Je suis dans un échange continu et constructif avec les responsables d’Approovd.

Dans ce cas, diriez-vous que nos documents juridiques sont “approuvés par le professeur Dr. Rolf Watter” ?

(Rires). Oui, c’est tout à fait exact.

Merci beaucoup pour cette conversation intéressante. Je voudrais maintenant vous laisser le dernier mot.

Merci beaucoup. La situation actuelle a conduit les avocats à repenser leur pratique et a inévitablement fait avancer le processus de numérisation. Je pense que le voyage vers l’expérience numérique du client ne fait que commencer et va révolutionner le marché des services juridiques. Je crois fermement qu’Approovd touche un point sensible avec l’automatisation des documents juridiques.