Blog

Interview avec Irene Streit-Müller

Irene Streit-Müller est une experte fiduciaire diplômée et a plus de 25 ans d’expérience dans le secteur. Avant de se lancer dans une activité indépendante au sein d’ANOBIS AG à l’été 2018, elle a dirigé pendant six ans le département fiduciaire d‘entreprises de conseil de taille moyenne. Elle nous a parlé des derniers mois et de ce à quoi ressemblera la profession de fiduciaire à l’avenir.

 

Irène Streit-Müller, comment avez-vous vécu ces derniers mois et quelles questions vous êtes-vous posées ?

Au début de la crise COVID-19, j’ai ressenti un niveau relativement élevé d’incertitude et d’insécurité du côté des clients. De nombreuses questions ont été posées, entre autres d’un point de vue juridique. Par exemple, les questions relatives à l’exécution des créances et des prétentions juridiques ou encore les questions relatives aux délais.

 

 

Intéressant. Vos propos impliquent que les clients – surtout à l’époque de COVID-19 – se tournent de plus en plus vers leurs fiduciaires pour des questions juridiques. Quel est l’éventail des services juridiques couverts par les fiduciaires ?

Je pense que pour répondre à cette question, il faut être conscient de la distinction suivante: D’une part, les petites et moyennes fiduciaires fournissent souvent un “soutien de premier niveau” juridique. Cela signifie que le mandataire assiste le client dans des affaires moins complexes, comme un contrat de prêt ou la constitution d’une société par actions ou d’une société à responsabilité limitée. Pour les affaires plus complexes, un avocat est souvent consulté. D’autre part, il existe des sociétés fiduciaires plus importantes qui offrent une très large gamme de services juridiques, employant souvent leur propre équipe d’avocats et de juristes.

 

 

Dans ce contexte, nous arrivons à Approovd. Avez-vous déjà pu utiliser Approovd à votre avantage, et si oui, comment ?

Bien sûr ! À mon avis, Approovd couvre largement les besoins juridiques des PME. Je parle ici tout d’abord des documents inhérents à la gestion quotidienne d’une entreprise, tels que les procès-verbaux de l’assemblée générale ou du conseil d’administration. Mais il existe également un certain nombre de documents relatifs au droit du travail, tels que les contrats de travail ou le règlement du personnel. Pour ma part, j’ai beaucoup profité des documents spécifiques à la COVID-19, comme l’accord sur la remise partielle de loyer. À cet égard, la bibliothèque d’Approovd va plus loin que le traditionnel “soutien de premier niveau” des fiduciaires – ou du moins peut le compléter de manière optimale.

 

 

Considérez-vous donc Approovd comme une solution durable pour les agents fiduciaires dans le secteur dit B2B2C ?

On peut dire cela. D’une part, nous réduisons nos propres risques car le risque d’erreurs est considérablement minimisé en travaillant avec les modèles de documents d’Approovd. D’autre part, notre méthode de travail est également plus efficace vu que les documents juridiques peuvent être individualisés en quelques minutes seulement. En outre, les documents tiennent toujours compte de la jurisprudence la plus récente et contiennent tous les détails d’un domaine juridique spécifique. Tout compte fait, en tant que mandataire, cela me donne une sécurité supplémentaire lorsque la qualité des documents juridiques est garantie par Approovd.

 

 

Merci beaucoup pour cet entretien. Un dernier mot ?

Merci beaucoup. Avec toutes les difficultés que COVID-19 a causées, je crois que nous vivons une période très excitante et que de nombreuses opportunités se présenteront. En ce qui concerne Approovd, j’espère que la combinaison du savoir-faire des fiduciaires et des documents juridiques de haute qualité d’Approovd favorisera les effets de synergie et ouvrira ainsi un terrain propice à une coopération durable.